Artsper s’invite chez Sac et Mode

Fondé en 2013 par Hugo Mulliez, 26 ans, et François-Xavier Trancart, 24 ans, Artsper contribue à la révolution numérique du marché de l’art en supprimant les barrières entre amateurs d’art et œuvres de qualité. Un comité de sélection aux profils complémentaires les accompagne. Il compte notamment Steve Rosenblum, fondateur de pixmania.com et collectionneur d’art contemporain, ou encore l’ancien Ministre de la Culture et de la Communication, Renaud Donnedieu de Vabres.

Artsper assure aux amateurs et collectionneurs une double qualité : la sienne et celle des galeries partenaires. Le site offre plus de visibilité aux galeries, une accessibilité H24, 365 J/an depuis le monde entier et s’engage sur la réception et la livraison des œuvres.

Aujourd’hui, Artsper est l’invité de Sac et mode.

Quel point commun plus évident entre Artsper et Sac et mode que la relation soutenue qu’entretiennent depuis toujours l’art et la mode ? La mode s’invite plus que jamais dans les musées et l’art ne cesse d’influencer les grands créateurs. Qu’est ce qui fait que l’art et la mode demeurent si intrinsèquement liés ? Les deux entités ont toujours marché ensemble vers la quête kantienne du beau et de l’idéal, ce qui tend à flouter de plus en plus les frontières qui les séparaient. Jill Gasparina, dans son ouvrage de 2006, L’art Contemporain et la Mode, explique :

« Si la mode contribue à fabriquer l’esprit d’une époque, l’art est peut-être, en revanche, ce qui le saisit le mieux. »

Gageons que les deux réunis ne peuvent qu’avoir plus de force.

La solution de facilité aurait été d’évoquer avec vous les tentaculaires artistes contemporains qui ont collaboré avec les géants du luxe. Que nenni ! Point de Murakami pour Vuitton, ou de Sugimoto chez Hermès. Artsper est à la pointe des tendances, et fait souffler entre ses lignes un vent de nostalgie et de vintage.  La machine à remonter le temps est prête : on embarque ?

Détour carrément moyen-ageux pour notre premier arrêt. Carven, la maison française jamais à court de motifs farfelus mais hautement désirables, revisite pour sa collection printemps été de 2012  les toiles du miniaturiste néerlandais aux figures sorties des enfers, Jérôme Bosch. Résultat saisissant pour robe expiatoire.

arstper 1

artsper

Le 23 janvier, Christie’s mettait aux enchères la collection personnelle d’Elsa Schiaparelli, la grande rivale de Coco Chanel. Médiatrice reconnue entre l’univers de la mode d’avant-garde et l’art surréaliste, elle fut la collaboratrice de nombreux artistes, depuis Salvador Dalí et Man Ray  jusqu’à Christian Bérard, Jean Cocteau, les Giacometti et Marcel Vertès. Ses étoles et broches insectes s’inspirent directement des œuvres d’art de ses amis artistes. Surprenant !

1938, Elsa Schiaparelli, Collier Insecte

1938, Elsa Schiaparelli, Collier Insecte

1937, Elsa Schiaparelli robe avec motif homard dessiné par Salvador Dali

1937, Elsa Schiaparelli robe avec motif homard dessiné par Salvador Dali

En 1989, pour son premier défilé haute couture, Martin Margiela, visiblement très inspiré par le travail de Klein, fait déflier ses mannequins les chaussures enduites de peintures rouges sur un drap de coton blanc. Ce drap deviendra, l’année suivante, le tissu de sa nouvelle collection. Happening chic.

artsper 5

Défilé Martin Margiela Haute Couture 1989

artsper 6

En guise de bonus, découvrez ici  les artistes artsper qui vont rimer art et mode.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s